Le Devoir de Mémoire

Dans le cadre du projet «Écriture de l’histoire du village Ighil Bougueni». L’association Timlilith-IB lance un appel à toute la communauté du village où qu’elle soit afin de collecter tout le matériel historique, encore disponible, qui nous permettra de cerner ce qui s’est réellement passé durant la guerre de révolution Algérienne 1954-1962. Dans notre village, pas moins de 41 chahid «Martyrs de la révolution Algérienne» sont tombés au champ d’honneur, durant cette période. Dans notre association, nous ne prétendons pas utiliser une démarche ou une méthodologie des  sciences de l’histoire pour entreprendre ce projet, toutefois, nous sommes convaincus de notre capacité à raconter notre histoire comme l’ont vécue nos parents. Nous sommes le peuple qui a été capable de préserver et de transmettre sa culture depuis des millénaires de bouche à oreille.

Pour lire la suite, rendez-vous sur la page « Le Devoir de Mémoire ».

Bilan du site, un mois après son lancement

Je ne voudrais pas commencer cet article sans avoir remercié :

  • Boudjema Mouffok pour la réalisation réussie et l’animation de notre site apprécié par de nombreux visiteurs,
  • Lmouloud Aït Ouféroukh pour sa participation active, de par ses nombreux articles toujours pleins de bon sens et respectueux des objectifs que s’est fixée Timlilith-IB.

Aujourd’hui, Timlilith-IB dispose d’un outil de communication planétaire en rapport avec son époque. Le site est désormais disponible aussi sur Twitter et Facebook. Nous savons que nos jeunes sont plus familiarisés avec ces outils de communication et avons souhaité leurs participations par ce biais. Qu’ils n’hésitent pas à se manifester et à nous soumettre leurs attentes. D’ailleurs, nous envisageons, plus particulièrement pour eux, de créer prochainement une rubrique «Demande de stages et d’emplois» pour que leurs aînés puissent les aider dans leurs recherches.  Continuer la lecture de Bilan du site, un mois après son lancement

Ils sont à l’origine de Timlilith-IB

Comité du village d’Ighil Bougueni- Année 52 – Bois de Boulogne
1er rang allongés : MEZIANE Larbi, MEZIANE Youssef, MEZIANE Oualhadj
2ème rang assis : SAHRIDJ Mouloud, AÏT CHELLOUCHE Idir, AÏT OUADDA Salem, MOUFFOK Ahmed, BAKIR Mohand (Maɛmu), MEZIANE Azouaw, RAHMOUNE Hamou, AÏT CHELLOUCHE Belaid
3ème rang debouts : OUFFROUKH Mohand, OULD FEROUKH Mohand Ouramdane, BAKIR Amokrane, BAKIR Abdelkader, OUFFROUKH Bazi, AÏT OUARAB Bélaïd, BAKIR Akli, ??? celui à la cravate, si quelqu’un le reconnaît, merci de nous communiquer son nom, OUCHELLOUCHE Messaoud, MOUFFOK Boudjema.

Nous publions cette photo, prise lors d’une réunion du comité du village Ighil Bougueni, en 1952 au Bois de Boulogne. Cette photo prend toute sa dimension et sa pertinence dans le cadre de notre association. Elle est là pour nous rappeler que nous ne sommes pas les pionniers à avoir rassemblé les membres du village pour parler des questions qui les concernent. Continuer la lecture de Ils sont à l’origine de Timlilith-IB

Farida Aït Ferroukh / CHEIKH MOHAND – Le souffle fécond

L’ouvrage que je souhaite partager avec vous aujourd’hui n’est pas choisi au hasard. C’est l’œuvre de notre sœur Farida dont nous sommes très fiers. Je souhaite qu’un jour, TIMLILTH-IB trouve les moyens de lui rende hommage pour tout ce qu’elle fait pour la culture N’lejdhoudh. Le premier texte est la présentation de l’ouvrage faite par son éditeur. Le second est une critique publiée dans un site spécialisé. Cet ouvrage est à posséder, son prix est très abordable et il est disponible. Je ne peux rien rajouter a ce que les spécialistes ont écrit, sinon que de vous souhaiter une bonne lecture.
La suite ici.

Lmouloudh 

La formation professionnelle pour lutter contre le chômage – Le cas Ighil Bougueni (Opinion)

J’ai hésité avant de me décider à mettre en ligne cette opinion sur la formation professionnelle dans notre village Ighil Bougueni et dans toute la commune de Ain El Hammam. Cette hésitation vient du fait qu’il y a un manque de données flagrant quant viens le temps de parler en chiffres de certains sujets qui demeurent très sensibles et même tabous chez nous, comme le chômage, celui-ci a toujours fait l’objet d’une politisation excessive, c’est est un thème très accrocheur durant les compagnes électorales…

La commune de Ain El Hammam a toujours été décrite, par la presse Algérienne, comme une commune sinistrée où l’emploi est quasi inexistant et où le chômage est la règle. On ne s’attardera pas plus ici sur ce constat qui nous désole, il vous suffit de consulter la presse locale et nationale sur ce sujet pour vous en rendre compte de l’ampleur du problème dans la région. Au delà du constat qui est relayé dans la presse Algérienne, est-ce qu’on s’est réellement pose la question suivante:

Qu’est-ce qu’il y a lieu de faire pour créer de l’emploi et encourager l’entreprenariat dans cette région perchée au sommet de la montagne?

Pour connaître la suite de cet article, rendez-vous ici.

Lmouloudh

L'association de la communauté originaire du village Ighil Bougueni

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: