La formation professionnelle pour lutter contre le chômage

Le cas Ighil Bougueni (Opinion)

J’ai hésité avant de me décider à mettre en ligne cette opinion sur la formation professionnelle dans notre village Ighil Bougueni et dans toute la commune de Ain El Hammam. Cette hésitation vient du fait qu’il y a un manque de données flagrant quand vient le temps de parler en chiffres de certains sujets qui demeurent très sensibles et même tabous chez nous. Le chômage en est un, il a même toujours fait l’objet d’une politisation excessive, c’est un thème très accrocheur durant les compagnes électorales…

La commune d’Ain El Hammam a toujours été décrite par la presse Algérienne comme une commune sinistrée où l’emploi est quasi inexistant et où le chômage est la règle. On ne s’attardera pas plus ici sur ce constat qui nous désole, il vous suffit de consulter la presse locale et nationale sur ce sujet pour vous en rendre compte de l’ampleur du problème dans la région. Au delà du constat qui est relayé dans la presse Algérienne, est-ce qu’on s’est réellement pose la question suivante :

Qu’est-ce qu’il y a lieu de faire pour créer de l’emploi et encourager l’entreprenariat dans cette région perchée au sommet de la montagne?

Nous n’avons nullement l’intention de répondre à cette question complexe, aux multiples facettes, dans ces quelques lignes. Nous souhaitons toutefois, l’aborder du point de vue de la formation professionnelle et de la préparation de nos jeunes à une vie active pleine de défis. La formation professionnelle est la pierre angulaire de toute politique d’insertion dans le milieu du travail. Le guide des offres de formations dans la Wilaya de Tizi Ouzou 2012, ci-attaché, est déjà en ligne. Il nous renseigne sur toutes les formations disponibles à travers les différents centres de formation professionnelle de la wilaya. Je me suis intéressé particulièrement aux formations affichées par le CFPA de Ain El Hammam, puisque les jeunes d’Ighil Bougueni et des villages avoisinants y sont les principaux clients. On y trouve donc la liste qui suit :

  1. Informatique / option programmation – 2AS – 24mois – BT – RI  
  2. Couture – 4AM – 12mois – CAP – RI
  3. Électricité Bâtiment – 4AM – 12mois – CAP – RI
  4. Coiffure Dames – 4AM – 12mois – CAP – RI

Nous nous permettrons ici de questionner la pertinence de ces spécialités dans une région montagneuse. Une spécialité comme «Informatique, option programmation» suggère la présence de compagnies d’informatique sur le sol de la commune ou du moins dans les communes avoisinantes, sinon, on serait entrain de former des candidats à l’immigration. Si c’est les cybercafés et les bureaux de traitement de textes qui sont ciblés ici, une formation en entreprenariat et gestion de commerce serait plus appropriée et bénéfique pour les jeunes. Nous nous abstiendrons de commenter la spécialité de la couture puisque la commune dispose d’une entreprise d’État dans le secteur du textile, nous ne connaissons toutefois pas la situation de cette entreprise et sa capacité d’absorber les diplômés du CFPA.

Il faut absolument changer les mentalités et ne plus former des chercheurs d’emploi puisque de toutes façons, il n’y a pas d’offres d’emplois, essayons plutôt de former des jeunes entrepreneurs capables de se prendre en charge, démarrer leurs entreprises et créer de la richesse. L’état a mit en place des mécanismes et des moyens colossaux de financement de petites entreprises de jeunes, il ne faut pas s’étonner si ces politiques échouent. La formation et l’orientation des jeunes doivent êtres au centre de toutes les politiques de lutte contre le chômage. Il faut revoir les politiques d’emploi et de la formation afin de les adaptés aux réalités de la région, ainsi les atouts de la région seraient mis en avant et les métiers qui s’y adaptent le mieux seraient enseignés à nos jeunes.

Sur un autre plan, nous apprenons par le biais de la presse nationale que le CFPA de Ain El Hamma a été démoli dans sa totalité lors des intempéries du mois de février dernier «Hormis quelques bureaux qui semblent résister encore, tous les ateliers et les structures annexes, construits en charpente métallique,  ne sont plus qu’un amas de ferraille froissée qui jonche le sol, recouvrant tout le mobilier qui s’y trouve»*. Est-ce que le centre a été reconstruit à nouveau durant les cinq dernier mois ? Est-ce que le matériel pédagogique endommagé a été remplacé ? Deux questions qui rendent la rentrée des jeunes en Octobre prochain hypothétique. Pourquoi inclure alors le CFPA de Ain El Hammam dans le guide des formations pour la rentrée 2012 ?

En attendant que ces questions soient résolues, nous souhaitons que le guide des formations soit affiché à Tajmat Ighil Bougueni afin que nos jeunes puissent prendre connaissance des formations disponibles pour la rentrée 2012. Nous les encourageons à le consulter et à ne pas hésiter à se lancer dans une formation professionnelle.

Formations Professionnelle 2012

* El Watan du 03-03-2012

 

Laisser un commentaire

L'association de la communauté originaire du village Ighil Bougueni

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: