Le sacrifice de “Thimchret” revient au village d’Ighil Bougueni

Les traditions rituelles villageoises (Anzar, Louaada, Thimchret, Zarda, ….) sont ancestrales. Malgré leur caractère parfois anachronique et désuet, elles ont toujours lieu dans les villages de Kabylie et d’ailleurs. Elles sont aussi, et souvent, l’occasion de festoyer, de rendre hommage, de se réunir, de se voir les uns les autres,  d’affronter les difficultés de la vie…

Parmi ces rites, “Thimchret” consiste à sacrifier collectivement des animaux, généralement des bovins, au profit de tous les habitants d’un même village pour partager le même repas quel que soit le rang social. Elle sert aussi à faire face aux malheurs collectifs, à resserrer les rangs, à exalter le sentiment de solidarité, et à rassembler  la communauté autour d’objectifs communs .

Ce rituel est organisé épisodiquement dans les villages de Kabylie, coïncidant généralement avec les moments critiques pour les cultures (par exemple au début de la récolte des olives ou «Iwejjiven»), avec les jours précédents des fêtes religieuses comme l’Aïd, l’Achoura (“Thaâchourt”) ou “l’mouloud”, le 27éme jour du Ramadhan….Les occasions ne manquent pas.

Avant le jour choisi, les habitants d’un même village, qui le souhaitent et le peuvent, participent, par des dons, à une quête commune qui permettra d’acquérir en général des taureaux mais cela peut aussi être des veaux, des moutons…. Le jour venu, tôt dans la matinée, les villageois se réunissent généralement sur une place adéquate du village pour procéder au sacrifice des bêtes et le partage minutieux de la viande et abats qui sont équitablement répartis entre les familles avec une part égale pour chaque habitant du village sans distinction d’âge, de sexe ou de condition sociale. Parfois, une partie de la viande sera préparée sur place et la cuisine se fera en plein air. Il est aussi des villages qui associent au rituel une véritable fête avec une troupe “Idhebalen”. Il est possible de trouver sur internet diverses vidéos illustrant ce rituel.

Cette année, le village d’Ighil Bougueni, réuni le vendredi 08 avril 2015, a décidé d’organiser Thimchret le 27éme jour du prochain Ramadhan. La dernière Thimchret organisée à Ighil Bougueni remonte déjà à quelques années. Afin de pouvoir acquérir les bovins dédiés à ce rituel, un appel au don a été lancé par le comité du village Ighil Bougueni aux habitants village mais aussi en direction de ceux qui le souhaitent et le peuvent des membres de la communauté émigrée originaire du village Ighil Bougueni. Nous relayons ici cet appel (voir l’appel au don envoyé par le comité du village ighil Bougueni Comité village IB)

Tout membre de notre communauté, en France ou ailleurs, souhaitant faire un don pour participer à cette Thimchret peut se rapprocher du délégué «caisse de décès» de sa famille. Ces délégués sont chargés de centraliser les dons au nom de la communauté émigrée originaire du village Ighil Bougueni.

Timlilith-Ighil Bougueni

Laisser un commentaire