Le Devoir de Mémoire

Dans le cadre du projet «Écriture de l’histoire du village Ighil Bougueni», l’association Timlilith-IB lance un appel à toute la communauté du village où qu’elle soit afin de collecter tout le matériel historique, encore disponible, qui nous permettra de cerner ce qui s’est réellement passé durant la guerre de révolution Algérienne 1954-1962. Dans notre village, pas moins de 41 chahid «Martyrs de la révolution Algérienne» sont tombés au champ d’honneur, durant cette période. Dans notre association, nous ne prétendons pas utiliser une démarche ou une méthodologie des  sciences de l’histoire pour entreprendre ce projet, toutefois, nous sommes convaincus de notre capacité à raconter notre histoire comme l’ont vécue nos parents. Nous sommes le peuple qui a été capable de préserver et de transmettre sa culture depuis des millénaires de bouche à oreille.

De ce qui précède ;

Nous publions ici la liste exhaustive de tous les chouhadas tombés au champ d’honneur, listée officiellement dans la stèle érigée en leur honneur au village Ighil Bougueni. L’appel est donc lancé à tous les membres de notre communauté afin de nous fournir toute information pertinente qui nous permettra de connaitre un peu plus sur ces héros qui ont donné leurs vies pour que nous puissions devenir des citoyens. Des photos, des témoignages sur les circonstances dans lesquelles ils sont tombés, des anecdotes, des témoignages de personnes encore en vie qui les auraient côtoyés, un «Achouik» célébrant leur bravoure, ma mère m’a raconté que…etc. Tout est à prendre. Nous restons convaincus que l’envie de transmettre à nos enfants cette glorieuse page de notre histoire finira par triompher sur le mutisme qui a caractérisé ces 50 dernières années.

Ad fellasen yeɛfu Ṛebbi.

photo-1Photo de gauche (de gauche à droite) : OUCHEA Mekhlouf (Chahid), AIT CHELLOUCHE Idir (Chahid), OULD FEROUKH Madjid (Chahid), MEZAIB Belkacem (vivant) AIT OUADDA Oualhadj (vivant), Assis : KAKI Ramdane, ( vivant)

photo-2

Photo de droite (de gauche à droite) : KAKI Ramdane (vivant), SAHRIDJ Ali (vivant), OULD FEROUKH Madjid (Chahid), AIT CHELLOUCHE Idir (Chahid)

Da Youssef MEZIANE et Da Abdellah BAKIR photo

De gauche à Droite : MEZIANE Youcef (Chahid) BAKIR Abdellah (Chahid)

Noms gravés sur la stèle d’Ighil Bougueni :

Nom Prénom Date de Naissance Tombé au Champ d’honneur le
01 Aït Abdeslam Saadi 13 Déc. 1929 27 Sept. 1958
02 Aït Chea Boussad
03 Aït Chellouche Bouzid 05 Nov. 1902 25 Sept. 1958
04 Aït Chellouche Idir ?6 Aout 1919 11 Fév. 1960
05 Aït Ghazi Mezhoura
06 Aït Mohamed Achour 26 Mar. 1904 27 Sept. 1958
07 Aït Mouhoub Mohand Oussalem 07 Aout 1927 05 Mai 1960
08 Aït Oudda Salah Présumé 1922 22 Juillet 1957
09 Amirat Boudjemaa 04 Mars 1919 14 Mai 1957
10 Amirat Mohand 31 Juillet 1930 14 Mai 1957
11 Bakir Abdellah Présumé 1936 1960
12 Belkacem Lounis 14 Juin 1918 30 Déc. 1959
13 Benadda Latamene 15 Sept. 1940 25 Nov. 1958
14 Ben Meziane Hocine 15 Fév. 1924 27 Sept. 1958
15 Ferroukh Tahar 16 Nov. 1908 03 Sept. 1956
16 Hamiche Boussad 04 Mars 1931 05 Mai 1960
17 Mechouet Hocine 13 Mai 1932 05 Mai 1960
18 Meziane Messaoud 03 Déc. 1931 1958
19 Meziane Youcef 06 Sept. 1930 27 Sept. 1958
20 Mouffok Larbi 18 Déc. 1921 27 Sept. 1958
21 Ouchea Makhlouf 13 Fév. 1933 05 Mai 1960
22 Ouffroukh Mohand Ouali 30 Nov. 1926 04 Aout 1958
23 Ould Kaki Née Ouchea Djouher
24 Oukaki Mohand 06 Fév. 1919 14 Nov. 1959
25 Ould Ferroukh Abdellah 30 Oct. 1950 03 Sept. 1958
26 Ould Ferroukh Madjid 08 Mai 1940 03 Juillet 1959
27 Ould Ferroukh Mohand Ameziane 21 Jan. 1905 10 Nov. 1957
28 Ould Saadi Mohand Amokrane 15 Oct. 1928 15 Fév. 1960
29 Ould Oulhadj Fodil 18 Avril 1937 20 Fév. 1959
30 Ourahmoune Mohand Ouhcen 15 Mars 1937 20 Fév. 1960
31 Aiï Saada
32 Maakiche Bouadnane
33 Siali l’Infirmier Illilten
34 Mohand L’Arabe Constantine
35 à 41 Afroukh et Six inconnus Enterrés Bouider

2 réflexions au sujet de « Le Devoir de Mémoire »

  1. je trouve mettre a lhonneur nos martyres ainssi que nos anciens maquisares
    c est rappeler notre histoire et le prix q ua donner notre village durant la revolution et notre fierte d appartenir a ce village

  2. Bonjour,

    Je suis très choquée de constater que, plusieurs jours après leur parution sur le site, les photos de nos « anciens » n’aient suscité aucun commentaire.
    Elles sont pourtant magnifiques et très éloquentes, qu’il s’agisse de celles de Tajmaɛt n taddart en France ou de nos honorables martyrs et maquisards.
    Je m’attendais au moins à ce que leurs descendants réagissent en les (re)découvrant : avoir un élan, partager leur émotion…..RIEN, nada….. ULAC !
    Et puis, ils sont tous, de près ou de loin, des oncles ou des grands-oncles, des parents, nemcarak idammen comme on dit en kabyle « nous sommes attachés les uns aux autres par les liens du SANG ».
    Et puis, il se trouve que la plupart d’entre eux ont arrosé de leur SANG notre terre pour que nous soyons libres : ils ont sacrifié jeunesse et vie pour nous.
    Et que récoltent-ils ?
    Très récemment, une villageoise me disait : « leur nom est gravé sur la stèle du village et c’est tout ! Plus personne ne les évoque ni ne prend la mesure de leur sacrifice ».

    Comme l’écrivait un maquisard de 80, Rachid Kaci : « Allez donc dire au silence d’être moins VIOLENT !!!!! »

    Avec honneur et respect !

    FAF.

Laisser un commentaire

L'association de la communauté originaire du village Ighil Bougueni

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers: