Avancées récentes du projet des 3 fontaines : focus sur les villageois et les autres partenaires du projet.

Fontaine  Lmainsra presque finalisée

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis le 29 juin dernier et bien que le projet des 3 fontaines se poursuit lentement mais sûrement au village, nous n’avons pas pu faire de publication sur son avancement. Nous profitons de cette accalmie automnale pour faire le point tout en vous proposant un focus sur l’apport des villageois et plus particulièrement du comité du village et des autres partenaires locaux dans ce projet comme nous l’avions fait pour l’école la dernière fois. Dans le but de rendre hommage aux apports des uns et des autres, nous partagerons aussi avec vous quelques moments non diffusés précédemment de la préparation et de la réalisation de ce projet.  L’article est un peu long mais il vaut le détour notamment pour visualiser près de 200 photos et documents qui y sont incorporés.

Que s’est-il-donc passé depuis le mois de juin dernier ?

  • Quel a été l’apport des citoyennes et citoyens du village Ighil Bougueni ?

Comme vous l’avez sans doute noté, le village Ighil Bougueni et son comité élu, sont partenaires avec Timlilith Ighil Bougueni (TIB) dans le cadre du projet des 3 fontaines. Leur rôle a été déterminant tant dans la préparation que dans la réalisation de ce projet. Suivez le guide….

Que de chemins parcourus depuis l’assemblée générale du village du 25 décembre 2015 au cours de laquelle les villageois ont validé le principe de la construction des 3 fontaines au village Ighil Bougueni. Cette première décision a été suivie de plusieurs réunions préparatoires entre le comité du village et les représentants de TIB et des autres partenaires. Il fallait être franchement motivé pour faire une première visite à la source Laïnser le 13 janvier 2016 à 19 heures et faire un premier constat de l’existant, puis se réunir le lendemain 17 janvier 2016 à 19 heures dans la salle de réunion froide de la maison de jeunes du village pour imaginer les contours du futur projet. Le printemps 2016 a permis aux villageois et au comité du village de bien préciser un certain nombre de paramètres importants qui allaient servir à réaliser l’étude technique de la partie hydraulique de ce projet et permettre ainsi de choisir les meilleures options (coordonnées GPS et débits des sources Laïnser et Sahridj, coordonnées GPS des futures fontaines, longueurs des différents tronçons mesurées au double décamètre). Mai et juin 2016 ont été les moments où cette étude technique a été finalisée. Merci encore à Samir Benabdeslam et son ami Salim Bacha pour leur aide et soutien bénévoles dans la réalisation de cette étude. Nouvelles réunions préparatoires le 24 mai 2016  avec la mairie d’Ain El Hammam et le 06 juin 2016 avec le comité du village pour examiner l’avancement des préparations et signer une convention cadre entre Timlilith-IB et le comité du village. Les demandes de financements institutionnelles ont été formalisées par Timlilith-IB entre juin et juillet 2017 (Merci aussi à na keltsouma, na l’jida et na l’jazira pour leur aide) en plus de l’appel à participation adressé à notre communauté vivant à l’étranger fait en septembre 2016. L’automne 2016 a connu une mobilisation progressive des villageois en faveur de ce projet avec là aussi des réunions préparatoires avec le comité, la directrice et enseignantes de l’école primaire du village et le responsable de l’entreprise « Génie Thermique ». Le point d’orgue de cette mobilisation a été l’assemblée générale du 18 novembre 2016 qui a permis d’entériner les rôles des uns et des autres dans le projet et de signer en public la convention de travaux entre Timlilith-IB, le village représenté par son comité et l’entreprise « Génie Thermique ».

Le projet devait officiellement débuter en février 2017. La première action a été réalisée au niveau de l’école du village en février 2017 avec une première séance de sensibilisation des enfants à l’eau et son utilisation économe et responsable et la réalisation d’un concours de dessins des futures fontaines. Cette action a été réalisée par les enseignantes de l’école. L’entreprise Génie Thermique avait aussi profité de cette période pour acquérir les premiers matériaux nécessaires pour les installations hydrauliques et électriques. En raison des aléas climatiques hivernaux, les premières opérations de creusage des conduites d’eau n’ont pu être réalisées qu’en mars 2017 avec les volontariats du 10 mars 2017 (du lieu dit « Anar N’chikh » puis de ce dernier jusqu’après le lieu dit « Lmaïnsra » à la sortie ouest du village) et le 17 mars 2017 (de Laïnser au lieu dit « Anar N’chikh ») ayant permis de faire passer les conduites des futures fontaines. Le dernier tronçon de cette conduite a été mis en place en mai et juin derniers: en partie par l’entreprise Génie Thermique de la sortie du village jusqu’au monument aux morts et en partie par l’initiative du village qui a financé une personne afin de creuser la tranchée du monument jusqu’au carrefour de Vava L’hadj. Pour faire face à ses obligations financières dans le cadre de ce projet, le comité à fait aussi appel aux villageois au travers d’une campagne de dons. En effet, de l’argent il en fallait pour plusieurs opérations qui allaient suivre rapidement :

  1. La construction du réservoir qui va accueillir les eaux refoulées par les pompes à partir de la source Lainser: c’est le plus gros ouvrage à construire dans le cadre de ce projet.  Cette opération a été confié par le comité du village à l’entreprise ETB/TCE-AMIRAT (voir ci dessous). Par la suite, il a été aussi décidé d’adosser au réservoir une terrasse  et de fermer tout l’espace situé sous le réservoir et sous la terrasse, opérations confiées par TIB à la même entreprise.
  2.  La construction des fontaines proprement dites, là aussi confiée à l’entreprise ETB/TCE-AMIRAT (voir ci dessous).

Il faut signaler ici la contribution bénévole de Belaid Ben Yaou et Slimane Amirat, respectivement architecte d’état et ingénieur en génie civil mais aussi actifs au sein du comité du village, dans la conception et le suivi des ouvrages (L’étude de sol du site d’Anar N’chikh, étude coffrage et ferraillage du réservoir, conception des fontaines et de la terrasse d’Anar N’Chikh).

En mai 2017, visites des représentants de Timlilith-IB et nouvelle réunion de travail avec le comité du village le 19/05/2017 en présence des représentants des entreprises « Génie Thermique » et « ETB/TEC Amirat » et du directeur de l’école primaire du village Ighil Bougueni. Au cours de cette réunion,  la participation des femmes du village à ce projet a été formalisée sous forme d’une assemblée générale où toutes les femmes du village pouvaient s’exprimer sur ce projet. Le comité du village a permis d’organiser cette réunion le 26 mai 2017. Les femmes présentes ont pu ainsi :

  1. Sélectionner les 3 premiers dessins issus du concours de dessins organisé par l’école du village. Ces 3 premiers dessins serviront de matrices pour la forme générale des futures fontaines. Vous trouverez plus de détails sur ces dessins sur une précédente publication.
  2. Faire des propositions sur l’aménagement des espaces environnants les 3 fontaines et le règlement d’utilisation des fontaines.

Autre action réalisée sous l’égide du comité du village et financée par les deniers du village au cours de l’été 2017 : la construction du local destiné à accueillir les 2 pompes qui vont refouler l’eau de Laïnser vers le réservoir à Anar N’chikh. Ce local doit subir prochainement quelques compléments d’aménagement (étanchéité, pose de barreaux supplémentaires pour sa sécurité….). Un nouveau cache métallique, assurant une fermeture hermétique du réservoir dans lequel se déverse la source Laïnser, mais plus large que celui existant, a été fabriqué.

En septembre 2017, le comité du village, organisé en association agréée pour 2 ans, a rendu son bilan moral et financier au cours de l’assemblée générale du village organisée le 22/09/2017. L’assemblée n’ayant pas élu un nouveau comité, l’ancien comité s’est engagé à poursuivre le suivi du projet et de veiller à sa finalisation dans les meilleures conditions possibles jusqu’à l’élection d’une nouvelle équipe prévue en décembre 2017.

En plus de ces photos ci dessus, nous vous livrons ici une interview exclusive de Samir Ouchellouche et Hamid Amirat, respectivement président et adjoint du comité du village, réalisée après une réunion préparatoire en janvier 2017.

Interview de Samir Ouchellouche et Hamid Amirat 01 2017

Merci à tous les villageois qui, chacun à sa façon, ont participé aux avancées de ce projet. Merci à tous les membres du comité du village (samir, hamid, ramdane, mohand, belaid, baaziz, samir, mokhtar, mahmane, slimane, djamel, yacine, salim, sofiane, samir, nacer, belaid, malek, latamene) pour leurs contributions . Ce projet  n’aurait sans doute pas connu ces avancées sans l’implication des villageois et du comité les représentant. Qu’ils en soient tous remerciés ici.

  • Qu’en est-il de la contribution des autres partenaires locaux du projet?

Comme indiqué ci dessus, Timlilith-IB et le village Ighil Bougueni ont fait appel aux services de 2 entreprises originaires du village pour réaliser les infrastructures et l’installation hydroélectrique nécessaires à la finalisation de ce projet :

  1. L’entreprise « Génie Thermique » : a été fondée par M. Bakir Youcef, membre du village Ighil Bougueni. Elle est spécialisée dans tous les travaux de chauffage central et plomberie urbains. Depuis plusieurs années, Youcef est secondé par ses 3 enfants: Ahmed (Hmimi pour les intimes), M’hanna et Abderahmane (Mahmane), formés aussi dans le domaine. L’entreprise est considérée comme l’une des plus expérimentées dans son domaine dans la région d’Ain El hammam.
de gauche à droite, M’hanna et Hmimi

Dans le cadre du projet des 3 fontaines, l’entreprise génie thermique a été chargée de l’acquisition et de l’installation de l’infrastructure hydraulique et électrique de ce projet. Nous avons eu l’occasion de vous montrer l’intervention de cette entreprise lors des 2 volontariats ayant permis l’installation de la conduite PEHD le long du village (voir volontariat du 10 mars 2017), de la conduite PEHD et câble électrique entre Anar N’Chikh et Lainer (voir volontariat du 17 mars 2017) et de la conduite PEHD sur une partie du trajet entre le village et Vava L’hadj (voir notre publication du 21 mai 2017).

Plus récemment, cette entreprise est intervenue directement sur le site de Lainser : installation des pompes et de toute la connectique hydraulique dans le local prévu à cela, branchement de celles-ci sur le réservoir de Laïnser et mise en place du dispositif d’aspiration de l’eau, percement d’aérations et changement du dispositif de vidange sur ce réservoir, installation du tableau électrique, installation des dispositifs de contrôle des niveaux haut et bas du réservoir connecté au cerveau-mécanisme contenu dans le tableau qui régule l’activité des pompes.

Là aussi, vous livrons ici une interview exclusive de Hmimi Bakir réalisée après une réunion préparatoire en janvier 2017.

Interview Hmimi Bakir 01 /2016

2. L’entreprise ETC/ETB Amirat : dirigée par Amirat Kamel. Elle est spécialisée dans la réalisation des travaux de construction tous corps d’état. Cette entreprise a été chargée en mai 2017 par le comité du village de réaliser la construction du réservoir de refoulement à Anar N’chikh ainsi que des trois fontaines : la première directement attenante au réservoir, la seconde au lieu dit « L’mainsra » et la troisième au carrefour de Vava L’hadj ».

Le réservoir a été progressivement construit au cours de l’été 2017. En raison des chaleurs extrêmes enregistrées, le coulage de ses parois a été retardé à la fin du mois d’août 2017. Il a été finalisé au début du mois d’octobre 2017.

La construction des fontaines a débuté effectivement en octobre par celle d’Anar N’chikh, suivie de celle de Lmaïnsra et plus récemment à Vava L’hadj.

Plus récemment, l’entreprise ETC/ETB Amirat a été chargé par Timlilith-IB de réaliser un certain nombre d’ouvrages complémentaires. Il s’agira de :

-La construction d’une terrasse attenante au réservoir. Elle permettra aux futurs utilisateurs de se poser en attendant de puiser de l’eau à la fontaine.

La fermeture complète de l’espace situé sous le réservoir et sous la future terrasse. cela a donné naissance à une véritable « chambre » dont le sol sera terrassé, les murs finis et fermée par une porte métallique. Elle sera mise à disposition du village.

L’aménagement de la jonction entre la terrasse et la route principale passant à côté ainsi que le chemin descendant vers les Imoula.

-D’apporter un certain nombre de compléments décoratifs en plus de ceux prévus par le village.

Voila donc où on en est en cette fin du mois de novembre 2017. Comme nous vous l’avions dit plus haut, cela valait le détour et la peine d’aller jusqu’au bout de ce document.

A très bientôt pour d’autres nouvelles de ce projet.

Timlilith Ighil Bougueni

Laisser un commentaire